Mon expérience avec le peeling dermatologique

Teint terne, irrégulier, acné, rides, taches ….voilà une petite liste des « petites choses » qui me dérangeait sur mon visage, en février 2020 je décide que tout cela doit cesser pour avoir une peau nette.

Cette période était aussi particulière, car nous étions confinés et donc les sorties étaient rares, voir quasi nul : école et travail à la maison  …et surtout port du masque…plus de fond de teint c’était idéalement le bon timing pour un peeling.

Décidée, je me suis mis en quête de trouver un dermatologue qui serait en mesure via des soins adaptés de m’aider. 

 

C’est au travers d’un forum de discussion que je suis tombée sur le nom de ce dermatologue spécialisé dans le traitement des peaux noires, exerçant en plein Paris.

Ces jeunes femmes en parlaient et semblaient conquises par son travail.

Portée par cette dynamique, j’ai contacté son cabinet et obtenu un rdv 3 mois plus tard.

Je vous passe les détails de l’accueil de ce médecin qui avec un ton légèrement hautain/agacé répond à mes nombreuses questions.

Je reste perplexe, mais je me remémore que les filles vantaient ces mérites : ne dit-on pas « l’habit ne fait pas le moine » ou encore que « c’est le résultat qui compte… »

Gonflée à bloc, ordonnance en main, 4 séances de peelings planifiées, j’avais hâte d’être au résultat escompté : ça allait changer ma vie !

Séance 1 

3 mois après mon premier rdv j’ai enfin ma première séance de peeling entre temps j’ai suivi un traitement à base de crème contre l’acné et d’antibio…

Accueil toujours aussi hautain, je m’installe impatiente de voir le résultat

Résultat de la séance 1

Mon teint est lumineux, les boutons ont séché ; Ma peau est radieuse : je suis aux anges ;

Prochaine séance dans 1 mois..

Séance 2  

Accueil toujours aussi aimablement hautain lié au personnage sans doute et son palmarès de nombreuses femmes noires soignées !

Je m’allonge, je connais la routine par cœur maintenant : il regarde ma peau, fabrique son mélange, et vient avec un pinceau l’appliquer sur ma peau tel un peintre travaillant une toile.

Temps d’attente 5 min…

Comment vous expliquer ma peau chauffe, elle me brûle, elle est en feu.

J’avais envie de hurler

La douleur est trop forte : je sens enfin le papier sur mon visage, je lui dis soulagée : « J’allais crié »

il me répond « Oh mais pas pour ça…  quand-même …» avec un air moqueur. Rappelez-vous ma position : j’étais allongée sur sa table d’examen sans bouger.

Imaginez le malaise que j’ai ressenti à ce moment là et dire qu’il me restait encore plusieurs séances….

Il termine en essuyant ma peau avec un papier mouchoir et une brume sur le visage. Entre temps il approche ses doigts de mon visage pour percer 2/3 boutons avec force et je lui fais remarquer encore la douleur ressentie : c’est à peine s’il en tient compte appuyé bien entendu d’une autre remarque désobligeante

2 jours plus tard, ma peau présente des marques de brûlures et des croûtes se sont formées

 

Séance 3

 Je lui fais remarquer les marques de brûlures de la dernière fois… il me répond « ah bon ben on mettra moins de temps mais bon si vous voulez un résultat … »

Je ne l’entends déjà plus, allonger sur la table j’attends la sentence ! 

 

Ça chauffe, ça brule c’est le feu il avait pourtant dit qu’il mettrai moins de temps, j’en peut plus… je pratique une  brève méditation : apparemment sous un état méditatif un homme a réussit à ne plus ressentir les douleurs de son corps pendant plusieurs heures….

Enfin c’est terminé; Je ramasse mes affaires et je me tire.

Séance 4

Cette fois-ci, je lui fais remarquer d’entrée de jeu que les 2 dernières séances ont été désagréables et il me répond « ben oui mais votre peau nécessite … » je ne l’écoute déjà plus je sais que je ne reviendrai plus même si selon lui je dois faire une visite de contrôle… dans un mois.

7 mois plus tard...

Ma peau est sensibilisée

Mon teint reste irrégulier même s’il semble moins brouillé.

Certaines tâches ont disparu, et mes pores sont moins visibles.

Une fois maquillée ma peau est plus nette, je ne brille plus aussi intensément, mon make-up tient plusieurs heures sans retouches.

Mais ma peau a sur réagi et a produit plus de mélanine comme pour se défendre. Comment je l’ai sais : tout simplement car j’ai du adapter mes teintes de fond de teint en plus foncé et pourtant je n’ai pas eu le temps d’aller bronzer .… 

Est ce que je vous conseille le peeling chez un dermatologue : 

NON ! SURTOUT SI VOUS AVEZ UNE PEAU SENSIBLE

Car en plus de mon témoignage plusieurs personnes m’ont confiées en story sur insta qu’elles avaient elles aussi subit un peeling dermatologique mais qu’elles n’en étaient pas satisfaites. Les principales raisons étant : peaux agressées, peu d’effet positif, coût élevé…

 

Quelques infos sur mon peeling : il s’agit d’un peeling superficiel, qui permet d’améliorer la peau du visage et d’atténuer les taches superficielles comme les taches d’acné ou une forte pigmentation. Ce peeling superficiel est composé d’acide glycolique et d’acides alpha à des concentrations élevés entre 20 et 70 % avec un ph acide. Ils entraînent une désagrégation de la partie superficielle de la couche cornée puis dans un second temp un renouvellement des couches plus profondes de l’épiderme.

La pose du produit entraîne une sensation de brûlure modérée de type « coup de soleil » qui persiste en général jusqu’au soir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *