Pour ou Contre la Black Friday ?

Pour ou Contre la Black Friday ?

La Black Friday, la weed Friday, le Cyber Monday autant d’appellations pour désigner les promotions faites par les marques le dernier vendredi du mois de novembre et le lundi suivant qui permettent aux consommateurs de faire de bonnes affaires.

Électroménagers, ameublement, mode, beauté, bijoux tout les domaines sont touchés et c’est une belle aubaine pour les amateurs de bonnes affaires.

Mais à l’heure actuelle ou les effets de la surconsommation sont néfastes pour la planète la question que je me suis posée est faut-il être pour ou contre la Black Friday ?

Avant d’y répondre, il est tout d’abord bon de savoir d’ou vient ce phénomène :

L’origine historique de la Black Friday 

Tradition célébrée aux États-Unis après le lendemain du repas du jeudi de Thanksgiving, le Black Friday tombe le dernier vendredi du mois de novembre et signifie le vendredi noir.

Cette expression « Black Friday  » a été utilisée la première fois lors du premier krach financier aux Etats Unis en 1869. Suite aux manipulations de 2 hommes d’affaires pour faire monter le prix de l’or de manière agressive….L’état est alors intervenu pour éviter le krach financier…

Mais c’est dans les années 60 que cette expression revue le jour sous forme de réductions commerciales. En effet, les commerçants comprirent que les consommateurs utilisaient leur jour de congé posé le lendemain du jeudi de Thanksgiving pour effectuer leur achat de noël.  Et que le fait de proposer des promotions attiraient plus de clients.

Voila ce que l’on peut lire concernant les histoires « politiquement correctes » du Black Friday relayé par les médias.

Cependant il y a l’autre origine du Black Friday, méconnue du grand public: Il est dit que « Pendant la traite négrière, le Black Friday désignait la braderie sur le marché public des esclaves qui n’avaient pas encore trouvé de maître de plantation…

Mais les médias cataloguent cette information « d’intox et de fausses idées qui reviennent chaque année ».

Selon ces mêmes médias : « Il en ressort qu’aucune expression de la sorte concernant les pratiques en cours à la période de l’esclavage (1619 – 1865) n’a pu être retrouvée par les historiens. »

mais on sait tous que la falsification de l’histoire est totalement possible car: imaginez si cela se répandait…

D’autant qu’on le sait aussi Thanksgiving n’est pas non plus

« une fête chrétienne célébrée en Amérique du Nord pour se rappeler de l’entraide entre les colons et les autochtones en Amérique du Nord au XVIIe siècle. Originellement, il s’agit de remercier Dieu des bonheurs reçus pendant l’année »

Mais plutôt le génocide du peuple amérindien par les colons.

« Les Amérindiens ont été chassés de leurs terres. Chassés et pratiquement exterminés par les colons au cours des siècles qui ont suivi l’arrivée de ces derniers » source ici et la

Sombre histoire….

 

 

De nos jours : Surconsommation ou réel besoin ?

En France le Black Friday débarque en 2013 et devient un évènement promotionnel pour le e-commerce clairement attendu par les consommateurs.

La encore, même si on souhaite faire abstraction de l’histoire pour diverses excuses raisons : « on n’y’était pas.., les temps ont changés…  On a évolué… »

On ne peut nier notre caractère d’engagement face à la surconsommation et aux effets sur l’environnement et la surexploitation des ressources naturelles : surproduction de déchets, pollution de l’air et des sols.

Ainsi que les effets sociaux et économiques : stress, anxiété, mal bouffe, iniquités sociales, exploitation des ressources et des travailleurs des pays en voie de développement

Et même si nous sommes poussés au quotidien à surconsommer. Prix bas, paiements en plusieurs fois, vente d’électroménager avec des dates d’obsolescence courtes qui nous amènent à renouveler régulièrement nos besoins, nous avons tout de même une part de responsabilité face à notre manière de consommer.

Consommer par besoin ?

Par carence psychologique ?Par nécessité ou par envie.. ? Ce sont des questions que nous devons nous poser pour consommer de manière plus responsable.

Des solutions pour diminuer la surconsommation, la surproduction

Certaines marques conscientes ont fait le choix de ne pas participer à la Black Friday, et cela peut changer le comportement des consommateurs ;

C’est le cas de la marque Ibilola qui s’inscrit avec 450 autres marques dans le programme MAKE FRIDAY GREEN AGAIN crée par la marque Faguao.

make friday

Faguao est une marque de mode engagée pour l’environnement qui lutte contre le réchauffement climatique.

Son programme : MAKE FRIDAY GREEN AGAIN  regroupe 600 marques françaises de toutes tailles avec un seul point en commun primordial elles ne feront pas le Black Friday et communiqueront pour restaurer une consommation raisonnée et responsable.

Espérons que ce mouvement sera suivi par les consommateurs et renouvelé l’année prochaine.

make friday faguo

 

 

Pour ou contre la Black Friday ? Histoire, faits, intox, surproduction et surconsommation cet article vous amène a réfléchir sur votre responsabilité face à la surconsommation

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *